Impact du RGPD sur le Marketing Digital

RGPD : CONTRAINTES OU OPPORTUNITÉS POUR LE MARKETING DIGITAL ?

En raison de la montée en puissance d'internet, des médias sociaux et du traitement massif des données personnelles, la vie privée des internautes est grandement menacée.

Dans ce contexte, en vue d’encadrer le traitement et l’utilisation des données personnelles au sein de l’Union Européenne, la Commission Européenne a mis en place en mai 2018 un ensemble de règles dénommé RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données).

Cette réglementation ayant pour objectif la protection de la vie privée des internautes a eu des impacts significatifs sur l’exploitation des données par les entreprises, particulièrement sur le marketing digital.

Contraintes ou opportunités, suivez-nous dans cet article pour découvrir l’impact du RGPD sur le marketing digital.

rgpd introduction

Contexte de mise en place du RGPD

Depuis l’avènement d’internet dans les années 90, la Commission Européenne, ayant la mission de défendre les intérêts des résidents de l’Union Européenne, ne cesse de mettre en place des réglementations permettant de préserver la vie privée des internautes sur l’espace européen. Ces législations ont connu de nombreuses évolutions conduisant à la naissance du RGPD le 25 mai 2018.

 

Origine du RGPD

Le RGPD est une loi européenne qui vise à protéger les données personnelles des individus en régulant la manière dont les entreprises et les organisations collectent, traitent, stockent et partagent ces données.

Avant sa mise en place, la loi européenne sur la protection des données personnelles a connu de nombreuses mises à jour dont les dates marquantes sont :

  • 1995 : adoption de la Directive 94/46/CE. Il s’agit de la première réglementation européenne mise en place en matière de protection des données établissant les bases de la protection des données personnelles au sein de l'Union européenne (UE). Cependant, avec l'évolution rapide de la technologie et l'augmentation des volumes de données, elle devenait obsolète et non adaptée pour la protection de la vie privée des individus.
  • 2012 : en remplacement de la directive 94/46/CE, la commission européenne a proposé une réforme qui a abouti à la mise en place du RGPD. L’objectif était de créer un cadre juridique plus solide et plus cohérent pour la protection des données personnelles à l'échelle mondiale.
  • 2016 : adoption du RGPD par le Parlement européen et le Conseil de l'Union européenne. 
  • 2018 : entrée en vigueur du RGPD, après une période de transition de deux ans, pour donner aux entreprises et aux organisations le temps de se conformer aux nouvelles règles. 

Devenu une réglementation majeure en matière de protection des données personnelles, non seulement en Europe, mais aussi dans le monde entier, le RGPD a un impact sur toute entreprise qui traite les données de citoyens européens, où qu'elle soit située.

 

Objectifs du RGPD pour les utilisateurs internet

Le RGPD vise à renforcer la protection de la vie privée des utilisateurs d'Internet en leur accordant plus de droits et de contrôle sur leurs données personnelles, tout en imposant des obligations strictes aux entreprises et aux organisations qui traitent ces données. 

La réglementation se résume en 9 principes : 

  • Transparence et loyauté : aucune collecte de données personnelles ne doit être faite sans consentement explicite de l’internaute concerné ou de la loi.
  • Minimisation : ne doivent être collectées que les données nécessaires.
  • Proportionnalité : chaque information collectée doit avoir une finalité unique, pertinente et bien précise.
  • Sécurité : toutes les mesures techniques doivent être prises afin que les données collectées restent confidentielles.
  • Réactivité : les données doivent être précises, et régulièrement mises à jour pour rester exactes.
  • Information : les personnes concernées disposent d’un droit de rectification, de portabilité, et de suppression de leurs données.
  • Conservation limitée : une durée de conservation adéquate doit être définie pour chaque type de donnée, qui dépend parfois de la législation spécifique (fiscalité, droit du travail, etc.).
  • Territorialité : le RGPD s’applique à toutes les organisations, quelle que soit leur nationalité, du moment qu’elles traitent des données de ressortissants de l’Union européenne.
  • Co-responsabilité : le responsable du traitement des données est co-responsable avec ses fournisseurs devant les lois.

Le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) a été élaboré dans le but de renforcer la protection des données personnelles des utilisateurs d'internet au sein de l'Union européenne (UE). C’est la raison pour laquelle des structures de régulations sont mises en place dans chaque pays de l’UE, chaperonnées par la CEPD.

objectif RGPD

Organe d’application du RGPD

L'autorité de protection des données en France est la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés). Elle est chargée de veiller à ce que les lois françaises et européennes en matière de protection des données soient respectées.  

Ses fonctions en relation avec le RGPD comprend les éléments suivants :

  • Supervision et Contrôle : contrôler la conformité des entreprises, des administrations et des organisations françaises au RGPD et veiller à ce que les règles de protection des données personnelles soient respectées.
  • Sanctions et Amendes : imposer des sanctions en cas de non-conformité grave au RGPD, incluant des amendes substantielles en fonction de la nature et de la gravité de la violation.
  • Soutien aux Victimes : recueillir les plaintes des citoyens européens qui estiment que leurs droits en matière de protection des données ont été violés et prendre des mesures si nécessaire.

Pa railleurs, il est important de noter qu’aucune institution, pas même les géants du web, n’échappe aux contrôles et sanctions du RGPD.

 

Les grandes puissances de la technologie face au RGPD

Les entreprises technologiques de premier plan, telles que Google, Facebook, Amazon et Apple, ont dû s'adapter à la réglementation rigoureuse qu’est le RGPD. Cette dernière a eu des répercussions sérieuses sur leurs activités.

En effet, l'une des principales exigences du RGPD étant le consentement explicite des internautes, les grandes entreprises technologiques ont dû : 

  • Revoir leurs politiques de confidentialité ;
  • Mettre en place des mécanismes de consentement clairs et transparents ;
  • Établir des procédures de signalement des violations de données ;
  • Informer les autorités de régulation et les utilisateurs en cas de faille de sécurité.

De plus, le RGPD impose des sanctions sévères en cas de non-respect, pouvant atteindre jusqu'à 4 % du chiffre d'affaires mondial annuel de l'entreprise contrevenante. Cette menace de sanctions financières importantes a incité les grandes entreprises technologiques à investir massivement dans la mise en conformité avec le RGPD. D’ailleurs, les multinationales comme Meta et Google ont déjà payé des millions, voire des milliards d’euros pour non-respect du RGPD.

Toutes ses sanctions subies par les géants du web ont créé un retard pour l’implémentation de nouvelles plateformes en Europe. Par exemple, Google n’a pas encore mis en place Bard en Europe et Threads de Meta n’y est toujours pas disponible. D’ailleurs, l’entreprise de Zuckerberg a menacé l’été dernier de retirer toutes ses plateformes de l’espace européen suite à la condamnation avec une amende de 1.2 milliard d’euros pour transfert illégal de données. 

Au-delà des puissances technologiques, le RGPD a beaucoup de contraintes sur le traitement des données avec un impact direct sur le marketing digital. 

PUIISSANCE TECHNOLOGIQUE ET RGPD

Contraintes du RGPD sur le marketing digital 

Allant de l’e-mail marketing à la publicité digitale, le RGPD (Règlement général sur la protection des données) a des contraintes sur divers domaines du marketing digital, notamment en ce qui concerne la collecte, l'utilisation et la gestion des données personnelles des individus.

 

Impact du RGPD sur l’e-mail marketing

L’email marketing par définition est une méthode de prospection utilisée par une entreprise pour faire la promotion de ses produits ou services par mail. Il nécessite l’utilisation des données personnelles des clients ou prospects comme leur adresse mail. L’arrivée du RGPD a beaucoup de contraintes sur cette technique marketing, dont la principale est la demande de consentement explicite que les entreprises doivent obtenir de leur base de contact avant de pouvoir leur envoyer des courriers électroniques. Cela signifie que les cases pré-cochées et le consentement présumé ne sont plus acceptables. En lieu et place, les entreprises doivent mettre en œuvre un processus de double opt-in dans lequel les abonnés confirment leur intérêt à recevoir des e-mails.

De plus, avec le RGPD, les entreprises doivent être transparentes sur la manière dont elles collectent, utilisent et stockent les données personnelles. C’est-à-dire, fournir des informations claires et concises aux individus sur leurs activités de traitement de données et leur permettre d’accéder, de corriger ou de supprimer facilement leurs données personnelles.

Tout manquement à ces règlements est passible d’une amende allant jusqu’à 4% du chiffre d'affaires annuel mondial de l'entreprise concernée.

E-MAIL MARKETING ET RGPD

Impact du RGPD sur la publicité digitale

Toujours avec la notion de consentement, le RGPD exige que les entreprises doivent obtenir l’accord explicite des individus avant de pouvoir les suivre en ligne ou les cibler avec des publicités. Par conséquent, elles doivent inciter les individus à accepter activement d'être suivis ou ciblés par des publicités.

Aussi, le RGPD donne le droit aux personnes de s'opposer au traitement de leurs données personnelles à des fins publicitaires. Elles doivent avoir la possibilité de refuser d'être suivis ou ciblés par des publicités. 

 

Impact du RGPD sur les cookies et le remarketing

Le remarketing est un type de publicité en ligne qui permet aux entreprises de diffuser des annonces auprès des personnes ayant déjà visité leur site Web. Il se fait souvent à l'aide de cookies utilisés pour suivre l'activité de navigation des internautes. En vertu du RGPD, les entreprises qui utilisent le remarketing et le suivi des cookies doivent obtenir le consentement explicite des utilisateurs.

Par ailleurs, pour se conformer au RGPD en matière de cookies et de remarketing, les marques peuvent :

  • Utiliser une plateforme de gestion du consentement (CMP) : c’est un outil qui aide les entreprises à obtenir et à gérer le consentement des individus pour l'utilisation de cookies et d'autres technologies de suivi.
  • Utiliser des cookies non personnalisés : ils ne suivent pas les individus et ne peuvent pas être utilisés pour les identifier. Les entreprises peuvent utiliser des cookies non personnalisés pour des tâches telles que l'analyse et les fonctionnalités du site web.
  • Demander aux internautes de refuser le suivi :  les marques ne suivront pas les personnes qui se sont désabonnées, même si elles utilisent des cookies.

Toutefois, malgré toutes ces contraintes, le RGPD peut aussi être source d’opportunité pour le marketing digital, notamment en permettant de renforcer la confiance des clients et des utilisateurs.

cookies remarketing et rgpd

Opportunités du RGPD sur le marketing digital 

Le RGPD n’a pas été mis en place pour bloquer le développement des entreprises sur internet. Ainsi, ces dernières peuvent profiter de cette réglementation pour améliorer leur marketing digital.

Parmi, les domaines où le RGPD représente une opportunité, nous avons :  

  • Transparence et Confiance : permettant aux entreprises de renforcer la confiance de leurs clients et de leurs utilisateurs.
  • Meilleure Qualité des Données : en disposant de données de meilleure qualité collectées avec le consentement explicite des individus.
  • Personnalisation Responsable : en utilisant les données personnelles obtenues avec le consentement des individus pour fournir des expériences plus pertinentes et personnalisées.
  • Segmentation Améliorée : en permettant aux entreprises de cibler des groupes spécifiques avec des offres adaptées.
  • Communication Responsable : en mettant en avant leur engagement envers la protection de la vie privée des utilisateurs et en utilisant leur conformité au RGPD comme argument de vente.
  • Meilleure Gestion des Risques : en évaluant les risques liés à la protection des données pouvant conduire à une meilleure sécurisation des données personnelles.

Le RGPD n’est pas qu’une épée de Damoclès pour les marques. En effet, les entreprises qui se conforment correctement au RGPD peuvent non seulement éviter des amendes, mais aussi renforcer la confiance de leurs clients et améliorer leurs pratiques marketing à long terme.

Opportunités RGPD marketing digital

Le RGPD est une réglementation mise en place pour protéger les données personnelles des internautes.

Son but n'est pas d'interdire ou d'empêcher aux entreprises de traiter des données ou de mettre en œuvre des évolutions technologiques nécessitant de la data. Bien au contraire, il a été créé pour les responsabiliser et les inciter à respecter les droits et libertés des individus.

Cependant, il est important de noter que le RGPD est une réglementation complexe et que son application comporte un certain nombre de nuances. Les entreprises qui ne savent pas comment se conformer au RGPD devraient consulter un avocat ou un expert en matière de protection de la vie privée.

Pour plus d’informations sur le digital, suivez-nous sur nos différentes plateformes sociales : Facebook, Instagram, LinkedIn, Twitter et YouTube.